Actualités Lego

Accueil Actualités Lego Pourquoi Lego ne fabriquera jamais de jouets militaires «réalistes»

Pourquoi Lego ne fabriquera jamais de jouets militaires «réalistes»

Pas de chars, de lance-missiles, d’hélicoptères de combat,… pourquoi ?

Pas de chars, de lance-missiles, d’hélicoptères de combat,… pourquoi ?

Vous pouvez construire presque tout avec Lego, même des expériences scientifiques très sympa : un spectromètre nucléaire fabriqué par Lego, un moteur de voiture ou même une navette Lego qui a réellement été envoyée sur l'orbite de la Terre. Certes, une grande partie du succès de Lego réside dans cette polyvalence qui ravi les plus jeunes comme les adultes. Ces dernières décennies, Lego a sorti toutes sortes d'ensembles suivant des thèmes tels que Donjons et Dragons, Star Wars, les pompiers, les pirates ou même des Legos historiques qui présentent des figurines ou scènes de l'époque médiévale, coloniale ou fantastiques.

Bien que de nombreux sets contiennent des vaisseaux spatiaux, ou des armes comme des épées ou de minuscules mousquets du XVIIIe siècle, on ne trouve aucun jouet Lego liés à l'armée : Adhérant à une politique interne stricte, Lego a choisi de renoncer à aux profits de ce segment car il ne pense pas que la guerre doit être considérée comme un jeu d'enfant.

La politique de LEGO de ne pas créer d'ensembles basés sur des véhicules militaires remonte à ses tout débuts. En fait, les couleurs originales des briques LEGO dans les années 1950 n'incluaient même pas le gris parce que LEGO craignait qu'elles ne puissent être utilisées pour fabriquer des véhicules militaires comme des chars.

L’explication officielle

En 2010, le groupe Lego a expliqué sa position sur les jouets et les armes, en définissant une ligne directrice pour les armes et les conflits dans les expériences LEGO.

Un grand nombre de mini-figurines LEGO utilisent des armes et sont - supposément - régulièrement chargées par les armes des autres dans le cadre du jeu de rôle des enfants. Dans le groupe LEGO, nous reconnaissons que les conflits dans le jeu sont particulièrement répandus chez les garçons de 4 à 9 ans. La plupart des enfants ont une pulsion intérieure et un besoin d’expérimenter leurs propres sentiments agressifs afin d’en apprendre davantage sur les agressions des autres. Cela, à son tour, leur permet de gérer et de reconnaître les conflits dans des scénarios non ludiques. En tant que tel, le groupe LEGO considère que les jeux de conflit sont parfaitement acceptables et font partie intégrante du développement des enfants.

Nous reconnaissons également la capacité éprouvée des enfants à distinguer le jeu de la réalité. Cependant, pour nous assurer de maintenir le bon équilibre entre le jeu et le conflit, nous adhérons à un ensemble de règles non écrites depuis plusieurs années. En 2010, nous avons formalisé ces règles dans un guide d'utilisation des conflits et des armes dans les produits LEGO. L'objectif fondamental est d'éviter les armes réalistes et les équipements militaires que les enfants peuvent reconnaître dans les points chauds du monde et de s'abstenir de montrer des situations violentes ou effrayantes lorsqu'ils communiquent sur les produits LEGO. Dans le même temps, le but est que la marque LEGO ne soit pas associée à des problèmes qui glorifient les conflits et les comportements contraires à l'éthique ou nuisibles.

Par conséquent, nous ne produisons pas de chars, d'hélicoptères, etc. Bien que nous soutenions toujours les hommes et les femmes qui servent leur pays, nous préférons garder les expériences de jeu que nous offrons aux enfants dans le royaume de la fantaisie. »

Néanmoins, les films à succès font exception. En fait, ce n’est pas un monde réaliste: c’est un monde imaginaire.

Ainsi on été justifié le 7595-1: Army Men on Patrol est basé sur des jouets de l’univers récréatif de Toys Story.

LEGO 7595

Et puis … le scandale arriva

En juillet 2020, LEGO annonce du prochain LEGO Technic V-22 Osprey. Le set numéro 42113 est un modèle sous licence officielle de l'avion à rotor inclinable Bell Boeing V-22 Osprey.

Sauf que la puissante communauté d’AFOL lui a énergiquement rappelé que cet avion est utilisé par la marine américaine, l'armée de l'air et les forces d'autodéfense japonaises.

LEGO 42113
 v22-military

Bien qu'il soit à seulement 10 jours de sa date de sortie du 1er août 2020, LEGO doit céder face au bad buzz et retire l'Osprey de son site Web ; annonçant dans la foulée que le nouvel ensemble ne seraient plus expédiées aux détaillants. Dans sa déclaration officielle, LEGO s’arroge un peu avec la réalité des faits:

Le Boeing V-22 Osprey LEGO Technic Bell a été conçu pour souligner le rôle important que joue l'avion dans les efforts de recherche et de sauvetage. Bien que l'ensemble montre clairement à quoi pourrait ressembler une version de sauvetage de l'avion, l'avion n'est utilisé que par l'armée. Nous avons une politique de longue date de ne pas créer de décors comportant de véritables véhicules militaires, il a donc été décidé de ne pas procéder au lancement de ce produit. Nous apprécions le fait que certains fans qui attendaient avec impatience cet ensemble puissent être déçus, mais nous pensons qu'il est important de veiller à ce que nous respections les valeurs de notre marque.

La ligne rouge avait été franchie et Lego devait faire amende honorable. Pourtant, durant des années, Lego a joué avec cette ligne, en limitant la portée de sa restriction militaire aux véhicules militaires modernes. Cela leur a permis de créer des décors basés sur des véhicules militaires historiques comme le biplan Sopwith Camel de l'époque de la Première Guerre mondiale et le triplan Fokker Dr.1.

Les IP sous licence comme Indiana Jones et Star Wars ont également permis à LEGO de créer des ensembles avec des thèmes militaires qui n'étaient ni modernes ni réels mais dont l’environnement est parfois trop explicite. Le set numéro 7198 d'Indiana Jones comprenait un Pilatus P-2 armé avec les inscriptions de la Luftwaffe de The Last Crusade et le set numéro 7683 comprenait le bombardier fictif à ailes volantes nazi de Raiders of the Lost Ark.

De même, bien que LEGO n'ait pas publié un ensemble militaire moderne, il en a publié d’autres qui ressemblent de façon frappante à des véhicules militaires modernes. Les ensembles LEGO Creator 3-en-1 présentent des véhicules qui ressemblent remarquablement à l'AH-64 Apache (31023), le F-14 Tomcat (4953), le Rafale M (5892), le F-35 Lightning II (31039) et même le V -22 (31020). LEGO City numéro 60021 City Cargo Heliplane est un ensemble dédié qui ressemble également au V-22. La principale différence entre ce Lego City et le V-22 annulé semble être la licence officielle de Bell et Boeing, qui fabriquent l'avion réel.

LEGO 31039
LEGO 60021

C’est ce que l’on retrouve dans le communiqué en juillet de la Société allemande de la paix, laquelle a émis l’avertissement contre la sortie par LEGO du V-22 sous licence, et cela malgré le changement de marque de l'avion pour en faire un appareil de recherche et de sauvetage. La Société allemande de la paix avait alors publié cette déclaration:

Le 1er août 2020, LEGO prévoit de sortir son tout premier ensemble militaire tandis que les documents internes de valeur d'entreprise interdisent la production de véhicules militaires actuels. L'allemand DFG-VK critique également la licence placée sur le plateau. À chaque achat, les clients contribuent au financement des entreprises d'armement. Bien que l'ensemble soit prêt à être diffusé avec des publicités et des stocks prêts à l'emploi, LEGO a marqué tous les ensembles emballés du V-22 pour leur remise en circulation. Bien que les magasins LEGO ne recevront jamais l'ensemble, certains petits détaillants ont reçu leurs premières commandes tôt et les acheteurs ont rapidement récupéré les ensembles rares. La Nouvelle-Zélande semble avoir reçu le plus d'expéditions en tant que listes Ebay pour le V-22, tous les navires de Nouvelle-Zélande et se vendent bien plus de 1000 $. Certains détaillants retournent même leurs stocks à LEGO plutôt que de les vendre.

Cela n’a pas loupé: ce set est actuellement revendu par certains opportunistes à des valeurs abérrantes (>700 euros): la rareté se paye, surtout depuis les lego sont devenus des investissements: les prix du set 42113

Le pouvoir des valeurs

La nouvelle limite se situerait elle aux véhicules exploités civilement et militairement et qui se font sous licence ? Je ne sais pas, ni Lego qui ne va surement pas la tester prochainement.

Bien que cette tournure des événements ait été une grande déception pour de nombreux fans de LEGO, il reste que Lego vient de constater, probablement avec amertume, qu’on ne joue pas avec les valeurs que l’on prône, surtout quand on est devenue une marque aussi intemporelle et iconique qu’elle l’est, marque dont presque toutes les générations peuvent s’enorgueillir d’avoir des souvenirs d’enfance et qu’ils veulent continuer à partager avec leurs descendants. La marque est ainsi devenue celle de chacun, au détriment du comité de direction de celui-ci. C’est peut-être aussi un des derniers îlots d’utopie, où la tristesse et la guerre ne sont pas invités.

A ceux que cette politique dérange ou qui rêvaient de faire un C-130 Hercules ou le CH-47 Chinook, avions militaires avec des variantes civiles, il faudra donc probablement continuer, pendant de nombreuses années, à réaliser vos rêves en MOC (My Own Creation) ou acheter d’autres marques de briques moins humanistes, et cela tant que les vrais fans de Lego seront attentifs.

Partager cet article: