Actualités Lego

Accueil Actualités Lego Scoop LEGO: Les jeunes rêvent l’espace mais préfèrent être youtubeur

Scoop LEGO: Les jeunes rêvent l’espace mais préfèrent être youtubeur

Il y a exactement cinquante ans, le débarquement d'Armstrong et Aldrin a été télévisé à travers le monde. Et des millions de garçons et de filles rêvaient de devenir astronautes. Un demi-siècle plus tard, une étude Lego révèle que ceux qui veulent être des youtubeurs sont trois fois plus que ceux qui aspirent à l'exploration spatiale.

Pour refaire rêver les enfants, le groupe LEGO prend donc son bâton de pèlerin et lance un programme mondial pour inspirer la prochaine génération d'explorateurs spatiaux alors que la NASA célèbre 50 ans d'atterrissage sur la lune.
Voilà, tout est dit…

Plus sérieusement, on reprend depuis le début cette sacrée info…

Les festivités

Pour honorer le 50e anniversaire de l'atterrissage historique d'Apollo 11 sur la Lune en ce jour de 1969, le groupe LEGO a lancé aujourd'hui un mois d'événements mondiaux pour inspirer le prochain chapitre de l'exploration Spatialex. En outre, la société s'est associée à Scholastic dans le cadre d'un programme éducatif qui enverra 50 enfants au NASA Space Camp en 2020. Le programme se limitera cependant à des écoles américaines.

A ce programme il faut ajouter qu’une équipe de 10 concepteurs et maîtres constructeurs LEGO a passé près de 300 heures à concevoir et construire un modèle LEGO grandeur nature d'un pilote de module lunaire Apollo 11, inspiré par les premiers hommes à marcher sur la lune. Le modèle reproduit les combinaisons spatiales portées sur la lune en 1969, propose 10 couleurs différentes et est construit avec plus de 30 000 briques LEGO. Le modèle sera dévoilé au public lors du Festival Apollo 50 sur le National Mall à Washington, DC organisé par le Smithsonian's National Air and Space Museum du 18 au 20 juillet.

Avec l'aide des visiteurs, les maîtres constructeurs LEGO construiront une réplique de 6 mètres de haut d'un composant essentiel pour la prochaine phase d'exploration de Mars.

Les visiteurs auront également la possibilité de participer à des activités pratiques de construction et de prendre des photos avec des toiles de fond en mosaïque de Mars et de la Lune réalisée en briques LEGO.

Enfin, le groupe LEGO honore l'anniversaire en construisant l'une des plus grandes fusées LEGO jamais exposées au Canada. D'ici au 2 septembre 2019, les familles pourront la visiter au Centre des sciences de l'Ontario.

L’enquête…

Afin de préparer cette campagne, LEGO a donc réalisé une enquête avec le cabinet Harris Poll à travers le monde (États-Unis, au Royaume-Uni et en Chine), auprès d’enfants de 8 à 12 ans et leurs parents sur le thème de la conquête spatiale. Et c’est là que cela devient intéressant.

Enseignement 1 : Les enfants sont intéressés par l'espace

Selon l’enquête, 86% des enfants se disent intéressés par l'exploration spatiale et 90% d'entre eux souhaitent en savoir plus. La bonne nouvelle c’est que 83% des parents (en moyenne dans les trois pays) qui ont participé à l'enquête pensent que leurs enfants sont intéressés par l'espace, mais ceux-ci ne sont pas particulièrement à l’origine de cet intérêt. Seulement 53% des enfants disent qu’il s’intéressent à l’espace grâce à leurs parents, alors qu’ils citent les enseignants (79%) et Internet (71%) comme principales sources d'apprentissage.

Les enfants d'aujourd'hui connaissent bien l'histoire de l'exploration spatiale mondiale, savent qu’il y a cinquante ans, Apollo 11 a transporté les astronautes de la NASA Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins sur la Lune, et que les petits qu’ils ont fait étaient des grands pas pour l’humanité. Dans une question à choix multiples, la plupart des enfants (85%) peuvent identifier Neil Armstrong comme la première personne à marcher sur la lune (88% aux États-Unis, 87% au Royaume-Uni, 79% en Chine). Les enfants ne sont pas dupes : seuls 2% sont tombés dans le piège en citant Buzz L’Eclair. Eheh…

Presque à l’unanimité, les enfants chinois (97%), américains (88%) et britanniques (87%) envisagent qu’un humain qui ira sur Mars à l'avenir. En Chine, environ un quart (24%) des enfants qui pensent que les humains iront sur Mars disent que cela se produira cette année ou l'année prochaine au plus tard. Les trois quarts des enfants croient que les humains vivront dans l'espace ou sur une autre planète, bien que les enfants de Chine soient plus susceptibles de le penser (96%) que les enfants des États-Unis (66%) et du Royaume-Uni (62%). De même, lorsqu'on leur demande s'ils souhaitent personnellement aller dans l'espace ou sur une autre planète, les enfants chinois sont plus susceptibles de dire «oui» (95%) que les enfants américains (68%) ou britanniques (63%). Les chinois annoncent leurs ambitions.

Enseignement 2 : Les enfants ne comprennent pas l'impact des voyages dans l'espace sur leur vie quotidienne

Même avec des niveaux d'intérêt si élevés, de nombreux enfants ne réalisent pas l'influence des voyages dans l'espace sur leurs routines quotidiennes. Seul un quart (25%) des enfants disent avoir déjà utilisé quelque chose qui a été inventé à cause des voyages spatiaux (43% en Chine, 18% aux États-Unis, 14% au Royaume-Uni), alors que sans forcément le savoir, ils sont 97% à posséder au moins un objet qui a été rendu possible, en partie, par les voyages dans l'espace (comme par exemple le téléphone-appareil photo, thermomètre auriculaire, baskets de sport, souris d'ordinateur).

Enseignement 3 : Youtuber est quand même mieux qu’astronaute

LEGO lune 2.0

L'enquête a également révélé que les enfants d'aujourd'hui sont trois fois plus susceptibles d'aspirer à être un YouTuber (29%) qu'un astronaute (11%). Lorsqu'on leur a demandé «quelles carrières font partie de l'exploration spatiale? », l'astronaute était la réponse la plus citée (90%), suivi de l'ingénieur (58%) et du programmeur informatique (52%). 7% des enfants voient un rôle d'agriculteur / jardinier dans le programme spatial, une indication que les enfants peuvent ne pas réaliser tous les différents emplois nécessaires pour soutenir les voyages dans l'espace. Idée peut-être pas si bête que cela, car la NASA réfléchit à la survie des humains sur une autre planète qui impliquera surement des cultures.

"Nous sommes ravis que les enfants continuent de s'intéresser à l'exploration spatiale et sont impatients d'être témoins de leurs" petits pas "et" sauts géants "dans les décennies à venir", a déclaré Michael McNally, directeur principal des relations avec les marques, LEGO Systems, Inc. "Depuis 40 ans, nous offrons des opportunités de jeu créatives conçues pour stimuler l'intérêt des enfants pour l'exploration spatiale. Nous pensons que le jeu joue un rôle crucial dans le développement des compétences essentielles de la vie telles que la confiance, la créativité et la communication, qui sont toutes fondamentale pour élever la prochain génération d'explorateurs de l'espace. "

"Depuis près de 20 ans, la NASA et le groupe LEGO ont collaboré à des projets pour inspirer la prochaine génération à imaginer et à construire leur avenir dans l'espace. Nos derniers efforts célèbrent les exploits incroyables que nous avons accomplis pendant Apollo il y a 50 ans, et maintenant avec nos plans accélérés pour aller de l'avant sur la Lune, nous continuerons d'inciter les enfants à rêver de ce qui est possible et à grandir pour poursuivre une carrière dans les STEM ", a déclaré Bettina Inclán, administrateur associé pour les communications, au siège de la NASA à Washington. "Dans le cadre de notre nouveau programme d'exploration lunaire Artemis, la NASA enverra la première femme et le prochain homme sur la Lune d'ici 2024, puis nous nous préparerons à faire notre prochain saut géant - des missions humaines sur Mars!"

Partager cet article: